Quelles sont les différences entre les codes couleurs utilisés en création graphique ? - L&B Synergie
Scroll to top

Quelles sont les différences entre les codes couleurs utilisés en création graphique ?

Nous vous présentons ici une synthèse simplifiée du classement des codes couleurs utilisés dans nos métiers des arts graphiques et de la communication visuelle.

On peut classer les codes couleurs dans trois catégories : les codes couleurs destinés à l’impression (CMJN et Pantone®), les codes couleurs destinés aux écrans numériques (RVB et HEX) et les codes couleurs utilisés pour la peinture et autres utilisations industrielles (RAL).

Les couleurs n’ont pas la même apparence à l’écran, sur les imprimés ou sur les supports et matériaux industriels, et par conséquent, selon les utilisations nous devrons utiliser des codes différents.

🖨 Pour l’impression

QUADRICHROMIE ou CMJN

La quadri ou quadrichromie est le processus d’impression le plus couramment utilisé aujourd’hui dans l’industrie de l’impression. Son nom vient des mots grec quadra pour 4 et chromia pour couleur.

Elle consiste à superposer les 3 couleurs primaires et le noir, et reproduire ainsi toutes les couleurs. On parle régulièrement de CMJN, initiales des couleurs Cyan, Magenta, Jaune et Noir. C’est ainsi que la juxtaposition des 4 couleurs nous permet d’obtenir près de 16 millions de nuances différentes !

Le fichier est divisé en 4 filtres, un par couleur, qui est lui-même constitué d’une multitude de points.

Cependant, certaines couleurs peuvent manquer d’intensité et paraître pâles. Pour surmonter cela, il est possible d’utiliser les couleurs Pantone® pour ajouter de la brillance aux impressions.

AdobeStock

PANTONE® (PMS – Pantone Matching System)

Le Pantone® est une marque déposée. Les couleurs Pantone® sont répertoriées sur un nuancier universel commun. Chaque couleur Pantone® est numérotée et posséde une composition qui crée une nuance à partir de la couleur de base.

Lorsque l’on utilise une couleur Pantone®, la reproduction des couleurs est plus éclatante et la qualité d’impression est meilleure, en particulier sur les aplats.
Les couleurs vives comme le fluo ou les couleurs métallisées comme l’or ou l’argent sont possibles avec les couleurs Pantone®.

Unsplash

 🖥 Pour les écrans et le Web

RVB (ou RGB)

La couleur RVB fait référence aux couleurs rouge, vert et bleu, qui sont les couleurs primaires de ce système de couleurs. Ces trois couleurs sont ensuite combinées pour former toutes les couleurs possibles. L’intensité des couleurs dépend de la clarté du bleu, du rouge ou du vert lorsqu’ils sont combinés. Le contrôle de l’intensité des couleurs se fait par synthèse additive, c’est-à-dire que des couleurs sont ajoutées plus ou moins pour produire toutes sortes de couleurs.

Puisque la coloration fonctionne en augmentant plus ou moins l’intensité de la couleur, cela signifie que si vous voulez du blanc, alors toutes les couleurs primaires ont une intensité maximale de 100 %. Inversement, si toutes les couleurs ont une intensité minimale de 0 %, alors la couleur résultante est le noir.

Les ordinateurs utilisent des nombres codés par blocs de huit (octets) en binaire. Un octet peut avoir 256 valeurs différentes, nous codons donc entre 0 et 255 avec du rouge, du vert et du bleu, et c’est ainsi que l’ordinateur stocke le code RVB. Par conséquent, le système produit 256 puissance 3 codes de couleur, c’est-à-dire. 16 777 216 couleurs différentes.

HEX

Le code hexadécimal est un système de numérotation très utilisé pour définir les couleurs du web. Il s’agit d’un code d’un symbole # suivi de trois paires de nombres, chaque paire de nombres représentant le nombre de couleurs primaires RVB (rouge, vert, bleu) présentes dans l’ombre sélectionnée.

Il reprend la logique présente dans le système RVB; chaque combinaison de 2 symboles reprend le rouge, le vert et le bleu. Ensuite chaque valeur RVB est convertie en base 16.
Le système hexadécimal nécessite l’introduction de 16 symboles représentant les 16 premiers entiers naturels, appelés chiffres hexadécimaux : 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, A, B, C, D, E et F.

Il est donc totalement possible de passer d’un encodage à un autre. Par exemple, le code rvb (186, 218, 85) est #BADA55 en code hexadécimal.

Unsplash

🎨 Pour la peinture

RAL

RAL est l’abréviation de « Reichs-Ausschuß für Lieferbedingungen und gütesicherung ». C’est un système de correspondance de couleurs européen qui définit les couleurs pour la peinture, les revêtements et les plastiques. Ce système a été développé en 1927 par l’institut allemand pour l’assurance qualité et le marquage associé.
Le nuancier RAL contient en tout 1687 teintes déclinées en plusieurs nuanciers.

Le nuancier RAL est principalement utilisé par les professionnels, dans le domaine de l’industrie, de l’automobile, du bâtiment ou encore de la sécurité routière.

Il est nécessaire de bien utiliser les bonnes références pour les bonnes utilisations.

Tous les coloris du RAL classic sont composés d’un code à quatre chiffres.

  • Le premier numéro représente la teinte de base.
  • Le deuxième chiffre est toujours un zéro.
  • Les deux derniers chiffres désignent arbitrairement la teinte finale.
AdobeStock

En pratique

Voici un exemple des différents codes couleurs utilisés du bleu présent dans l’univers graphique de L&B SYNERGIE.

“Il y en a donc pour tous les goûts !”
À vos couleurs !

Author avatar
Marie Grange